AAAVAM
Actualités
Accident de Cars

Malgré L'accident survenu le 31 juillet 1982 sur l'autoroute A6 près de Beaune, en Côte-d'Or. Accident routier le plus meurtrier en France à ce jour, il a fait 53 morts dont 44 enfants et adolescents âgés de 6 à 15 ans. La plupart des victimes se trouvaient à bord d'un autocar qui a pris feu à la suite de l'accident et étaient originaires de la commune de Crépy-en-Valois dans l'Oise.

44 enfants brulés vifs, auraient du interpeler la délégation Interministérielle à la Sécurité Routière et aussi le Ministre des transports Charles Fiterman (communiste), malheureusement, il n’en a rien été ces accidents continuent comme plus récemment à Puisseguin avec une cinquantaine de morts également brulés vifs.

Les anxiolytiques Alcool, mais aussi les « tranquillisants et les somnifères » Anxiolytiques à base de Benzodiazépines sont impliqués dans la plupart de ces catastrophes.

L’AAAVAM a longtemps demandé que des mesures de prévention soient mises en place, mais n’a obtenu que des « pictogrammes » sur les boîtes de ces drogues légales, en 2016, 35 ans après l’accident de Beaune, toujours aucune analyse toxicologique, aucun contrôle routier, les fonctionnaires responsables sont parfaitement au courant mais ils restent dans le silence.

L’AAAVAM réclame des mesures de prévention, des contrôles aléatoires des drogues légales et illégales, les services de Police et de la Gendarmerie sont en mesure de faire ces contrôles.

Pour les conducteurs de CARS, de camions, mais aussi pour les personnels navigant des compagnies d’aviation, des contrôles réguliers, comme pour la SNCF tous les 6 mois, avec interdiction de conduire ou de piloter sous l’empire de ces drogues, sont indispensables

Tous responsables et coupables, même les Associations de lutte contre la violence routière (à l’exception de la Prévention Routière, sont bien silencieuses sur ce sujet.

 

Actualités Lire la suite Toutes les actualités
Vidéo AAAVAM
Loading the player ...
 
"Allô Docteurs" - France 5
Voir toutes les vidéos
Edito
Colloque AAAVAM

L’Assemblée Générale et le Colloque de l’Association d’Aide Aux Victimes des Accidents et maladies liés Aux Médicament (AAAVAM) se sont déroulés le vendredi 10 mars 2017 à Paris.

Le Président Imbert et les membres du bureau ont été réélus à l’unanimité pour 5 ans, les comptes et les diverses mesures juridiques et administratives ont aussi été approuvées   à l’unanimité des « adhérents » présents ou représentés.

La journée avait commencé vers 4 H du matin, dès la parution en Kiosque du « Figaro » ! 

Le quotidien consacrait une nouvelle fois une page entière à l’affaire du MEDIATOR, il publiait : l’enquête a été « tronquée », la journaliste écrivait à la manière du journal satyrique (le Canard) ou de Mediapart que les perquisitions avaient été falsifiéesque des écoutes téléphoniques avaient été cachées 

Les mises en cause de la Justice et de la Police, ainsi que des plus hauts services de l’Etat comme ayant commis des dénis de Justice ne manquera pas d’avoir des retombées politiques à la veille des élections, nous ne sommes plus en démocratie !

Bien que tétanisés par ce reportage du Figaro, nous avons, avec des avocats dévoués à notre cause, fait l’état de l’avancée des diverses affaires pénales, civiles, et administratives (ONIAM) que nos adhérentes et adhérents Victimes nous ont confiées depuis 25 ans !

Le Thème du Colloque concernait les suicides et d’autres actes de violence favorisés par les « tranquillisants et les somnifères » anxiolytiques de la classe des Benzodiazépines et apparentés comme le STILNOX. 

Nous avons informé les participants à ce Colloque que la « HAS » avait pris en compte notre « Alerte » en octobre 2016 et que des études et enquêtes étaient en cours, après les révélations du Figaro nous avons tous lieu de penser que ces enquêtes seront falsifiées ? 

200000 tentatives de suicides/an en France, avec un nombre important d’autolyses réussies par divers moyens, sans que personnes ne cherche à utiliser les données de santé de la Sécurité Sociale reste incompréhensibles. Il faut publier les données de ces 200000 TS annuelles, pour savoir quels types de médicaments avaient été ordonnés avant les passages à l’acte suicidaire ou violent.

L’Heure d’été et l’augmentation des suicides a été mis en avant par une intervenante Eléonore Garbarain de l’Association ACHED ; puis les abus en psychiatrie ont été évoqués par le Président Silvano de l’Association CNVP ; de nombreux médecins présents ont été particulièrement choqués par la manière dont les malades mentaux sont traités dans nos hôpitaux. 

Intervention de Dominique Bouchet (journaliste FR 3) nous a expliqué la « fabrication » de l’actualité pour les journaux télévisés. Il nous informe de la création de « l’Association SOLEIL BLEU » destinée à aider les malades atteints de graves pathologies.

Le Docteur Pierre COURBIN – psychiatre, pédopsychiatre, nous fait part de sa révolte suite au médicament « Facteur8 » qui a été à l’origine de nombreux décès d’enfants. Son analyse sur les enfants aux prises de la GPA (Gestation Programmée pour Autrui), et il nous met en garde contre le danger des Benzodiazépines.

Des représentants d’une Association américaine de lutte contre les abus en psychiatrie étaient présents lors de cette conférence, ainsi que des Journalistes.

Un résumé complet de ce Colloque sera publié dans notre prochain Bulletin en juillet 2017.

 

 

 

 

Lire la suiteTéléchargements
   
- Bulletin N° 40 - Télécharger
Newsletter
Newsletter
 
Nom :
Prénom :
E-mail :
 
Newsletter
TNC