AAAVAM

Tranquilisants, Somnifères, Neuroleptiques

L'insuline

CRIMES SOUS TRANQUILLISANTS

Les grandes affaires criminelles L'éclairage scientifique Les autres médicaments nocifs : Médiator, Agréal

Georges Alexandre Imbert

Collection : société
ISBN: 9782716314497
14 x 22, 256 pages 16 € Broché

Le livre

Ce livre en pleine actualité, s'adresse à tous les lecteurs qui de près ou de loin ont été victimes de médicaments et qui sont en quête d'informations. Aujourd'hui, les médicaments (antidépresseurs ou non) mis en vente après autorisation de mise sur le marché peuvent être retirés de la vente (MEDIATOR, AGREAL..).
Leurs effets secondaires étant dangereux, nocifs voire mortels. Malgré les mises en garde des effets secondaires, une certaine classe de médicaments a un effet paradoxal dangereux chez certains patients pouvant les pousser au crime ou au suicide sans raison.
Ce livre nous expose d'entrée les principales affaires criminelles les plus sanglantes commises sous l'emprise de tranquillisants.
Complétée par de nombreux témoignages, la deuxième partie nous donne un éclairage scientifique et économique de ce marché. 
Qu'appelle-t-on psychotrope ? Quelle différence y a-t-il entre un antidépresseur, un anxiolytique, un neuroeptique ? Pourquoi la France est-elle un des pays qui en consomme le plus ?
Que faire si vous ou un membre de votre famille est victime des effets secondaires de ces psychotropes ? Quels sont les recours légaux et les chances d'aboutir à la réparation des préjudices ? Les 'Class Actions' vont-elles permettre ces changements
en matière juridique ainsi qu'une plus grande vigilance et responsabilité de la part des laboratoires et de ceux qui nous gouvernent ?

L'auteur

Georges Alexandre IMBERT est Président de l'Association d'Aide Aux Victimes des Accidents des Médicaments, "AAAVAM" créée en 1992 suite au nombre élevé de suicides favorisés par les tranquillisants et les somnifères et regroupant à ce jour 5000 adhérents.
Personnellement marqué par cette tragique réalité médicale, il représente les victimes auprès de l'Agence de sécurité Sanitaire (l'Afssaps). De formation juridique, les pratiques médicales ne lui sont pas inconnues, puisqu'il traite au sein de cette association des milliers de dossiers liés au nombre élevé de crimes, suicides et actes de violence consécutifs à la prise de tranquillisants et de somnifères. Dans certains cas, il intervient auprès de tribunaux pour essayer de sauver des victimes non responsables de leurs actes.Il milite aussi pour que les risques des médicaments figurants dans le RCP (Résumé Caractéristique des Produits) soient reconnus et indemnisés.

Dans la préface de cet ouvrage, le Docteur Véronique Vasseur, médecin à l'hôpital Saint-Antoine, et auteur des best-sellers "Médecin-chef à la prison de la santé" et de "l'hopital en danger", dénonce une fois de plus les méfaits de ces médicaments sur les détenus mais aussi sur de simples malades victimes de médications intempestives.

TNC