AAAVAM
Actualités
Suicides à France Télécom
 

Depuis que l’affaire des suicides à France Télécom a été transmise à la Justice, nous ne cessons d’entendre sur toutes les chaines de radios et de télévisons une « psychiatre » particulièrement virulente à l’encontre des sociétés et principalement contre France-Télécom.

Il est évident que le « stress » au travail, tout comme le fait de ne pas avoir de travail, sont des facteurs qui peuvent mener au stade ultime de la dépression, c’est-à-dire au suicide.

 Pour autant, pas une seule fois, les journalistes ou chroniqueurs n’ont posé la question qui dérange à ce médecin !

 Les soins et les psychotropes ordonnés sont-ils appropriés ?

 En pratique, peu de témoignages sont remontés jusqu’à notre Association, le suicide et les médicaments c’est « tabou », toutefois en l’absence de statistiques fiables, nous accusons le corps médical de mauvais traitements envers les personnes dépressives.

 Les anxiolytiques ordonnés contre le stress, favorisent le passage à l’acte suicidaire chez les personnes dépressives.

 Si les médecins continuent de prescrire des tranquillisants et des somnifères à des patients dépressifs, les suicides continueront chez France Télécom et consort.

En résumé il faut choisir : régler la facture de centaines de suicides au titre des accidents du travail, ou remettre en cause les pratiques médicales ?

Depuis bientôt ½ siècle, les suicides et les homicides sont favorisés pour la plupart par le Valium et autres succédanés plus modernes à base de  benzodiazépines, la question d’en limiter l’utilisation ne semble pas effleurer un seul instant les esprits des éminences grises qui nous gouvernent !

   
TNC